2017W105

De wikiducamp
Aller à : navigation, rechercher


Quartidi
4
Jour compl.
CCXXVII

« La patience, c’est l'art de se mettre en colère lentement. »


Saint du jour

Saint Vivien

Pensée du jour

Les écrivains que nous admirons ne peuvent nous servir de guides, puisque nous possédons en nous, comme l'aiguille aimantée ou le pigeon voyageur, le sens de notre orientation. Mais tandis que guidés par cet instinct intérieur, nous volons de l'avant et suivons notre voie, par moments, quand nous jetons les yeux à droite et à gauche sur l'oeuvre nouvelle de Francis Jammes ou de Maeterlinck, sur une page que nous ne connaissons pas de Joubert ou d'Emerson, les réminiscences anticipées que nous y trouvons de la même idée, de la même sensation (...) que nous exprimons en ce moment, nous font plaisir comme d'aimables poteaux indicateurs qui nous montrent que nous ne nous sommes pas trompés [...] : nous nous sentons confirmés dans notre route par le passage tout près de nous à tire-d'aile de ramiers fraternels qui ne nous ont pas vus.

Jacques BREL, interview inédite à la RTB

Diffusion d'une interview inédite de JACQUES BREL à la RTB (datant d'environ 10 ans) sur la réalisation de ses rêves, la compensation de son enfance... "Un homme se termine vers 16-17 ans, il a vu ses rêves, il a ressenti le goût des choses"... "Quand on a envie de faire quelque chose, il faut plonger". Il parle de ses peurs, la peur fait un homme... La tendresse... Un homme qui n'est pas tendre, ce n'est pas un homme. J'aime le phénomène de tendresse. (off sa chanson "La tendresse). "La bêtise c'est terrible, c'est la sorcière du monde"... Je n'aime pas les gens bêtes, c'est de la paresse... Une graisse autour du cerveau. Parle des mots : tendresse (pour l'homme), passion-patience-remord (pour la femme). (off : Mathilde).Parle de l'exhibitionnisme de son métier, qu'il faut accepter.