2018-290

De xtof lifedesign

Duodi
12
Frimaire
CCXXIX

mercredi 17 octobre 2018

« Pourquoi faire demain ce que l'on peut faire après demain? »

— Alphonse Allais


avantage à la gentillesse

Qu’un bienfait soit placé comme un trésor profondément enfoui, que l’on ne doit pas retirer de terre, à moins qu’il n’y ait nécessité... la nature nous ordonne d’être utiles... Partout où il y a un homme, il y a place pour un bienfait.<footer>

Sénèque : De la vie heureuse, 24.2–3 </footer>


Solid

> After looking at TBL’s ‘Solid’ for several hours—I don’t follow. It is a ‘personal data store’—but it seems awfully complex. I was playing with making a static, read-only data store: well, there are a lot of strange tags involved. And many of the apps seem to use WebId-TLS (which doesn’t work any more?) Don’t even know where to begin to get help. — https://www.kickscondor.com/too-much-homework/

🎵 Kurt Vile à la Cigale

en concert le 29 octobre à la Cigale

> **Kurt Vile - _Bottle It In_**

> Le nouvel album de Kurt Vile débute avec _Loading Zones, _sorte de virée hallucinée au cœur de Philly aka Philadelphia, sa ville ; sa _hometown_, au sens springsteenien du terme, le genre de référence qu’il apprécie. Vile dont la musique évoque tellement les grands espaces d’une Amérique mythifiée, revient ici aux racines de ses errances locales, un peu comme dans un film de Richard Linklater, dont l’unité de lieu demeure figée dans un Austin éternel, avant de repartir sur des routes soniques sublimées par des chansons long-format comme _Bassackwards _(qui sonne comme un écho au titre _On the Beach_, de Neil Young), _Bottle It In_, ou encore la lancinante, pleine de reverb et d’écho mystique _Skinny Mini. _Toujours plus proche des épopées signées Neil Young & Crazy Horse (réécoutons _Cortez the Killer _pour s’en convaincre), Kurt Vile signe ici l’un de ses meilleurs albums.