LifeDesign Learning Zone

Jazz at the Philharmonic

De wikiducamp
(Redirigé depuis JATP)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Session du 15 janvier 2017 à la Philarmonie de Paris

> http://philharmoniedeparis.fr/fr/activite/jazz-philharmonie/16661-here-now?date=1484494200


recherche en cours pour la discothèque

J.A.T.P. est l'acronyme de Jazz At The Philharmonie

En 1944, le producteur américain Norman Granz met le pied sur la scène du Philarmonic Auditorium de Los Angeles un plateau qui réunit plusieurs stars du moment, avec notamment le pianiste et chanteur Nat "King" Cole, le tromboniste Jay Jay Johnson et le saxophoniste Illinois Jacquet. C'est un triomphe, à tel point que Granz renouvelle l'expérience, une fois, deux fois, trois fois, en changeant de ville et en modifiant l'affiche. (source[1])

visuel

pile jam-sessions : recherche vinyles introuvables et/ou vidéos

<figure class="p-author h-card"> Siety Bosma Sax de Siety Bosma-la-Maman-de-Tineke-Postma.jpeg <figcaption>Sax Tineke par Siety</figcaption> </figure> My mother Siety Bosma made this. She is an amazing artist and I love her very much. <footer class="h-card p-author">Tineke Postma, (facebook, )</footer>


références


wikipedia


Affiche du festival JATP 1955

Jazz at the Philharmonic ou JATP est le titre de séries de concerts et d'enregistrements produits par Norman Granz.

Histoire

Le premier concert a lieu en 1944 à Los Angeles, avec Illinois Jacquet, Jack McVea, J.J. Johnson, Shorty Sherock, Nat King Cole, et Les Paul ; Jacquet y fit notamment sensation. Norman Granz y présente pour la première fois, sur la scène du Los Angeles Philharmonic Auditorium, des concerts mettant en scène des musiciens de swing et de bebop d'origines diverses jouant habituellement dans des petites formations.

Le concert fait sensation, et Norman Granz organise des tournées régulières à travers les États-Unis. Ce sont les concerts du Jazz at the Philharmonic ou J.A.T.P. Ces tournées ont lieu d'abord aux États-Unis, puis au Canada, puis dans le monde entier.

S'y produisent de nombreux musiciens comme Louie Bellson, Ray Brown, Benny Carter, Harry "Sweets" Edison, Roy Eldridge, Ella Fitzgerald, Stan Getz, Dizzy Gillespie, Bill Harris, Coleman Hawkins, Illinois Jacquet, Hank Jones, Gene Krupa, Charlie Parker, Oscar Peterson, Flip Phillips, Buddy Rich, Charlie Shavers, Willie Smith, Art Tatum, Tommy Turk, Ben Webster, Lester Young, et bien d'autres.

Ces concerts sont aussi l'occasion d'exhibitions des saxophonistes "honkers" Illinois Jacquet et Flip Phillips qui provoquent l'hystérie des foules mais aussi la désapprobation de nombreux amateurs de Jazz qui voient dans ce style proche du R&B une dérive démagogique.

L'objectif de Granz est de faire sortir le jazz des clubs et de lui donner une plus grande exposition populaire. Il utilise aussi ces concerts pour combattre le racisme en faisant côtoyer musiciens blancs et noirs.

La plupart de ces concerts sont enregistrés et Granz les fait publier, d'abord chez Mercury Records, puis Clef, Verve, et enfin sous son propre label.

Le JATP arrête de tourner aux États-Unis en 1957, mais continue en Europe et au Japon pendant encore une dizaine d'années.

Dans les années 1970, Granz continue d'enregistrer des jam sessions, dans l'esprit du JATP.

Enregistrements du JATP


<footer>source wp:Jazz at the Philharmonic</footer>