LifeDesign Learning Zone

Gustave Bourdin

De wikiducamp
Révision datée du 5 décembre 2019 à 04:53 par Xtof (discussion | contributions) (Page créée avec « {{wp}} »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Gustave Bourdin
Image illustrative de l’article Gustave Bourdin
Caricature de Gustave Bourdin par Nadar

Naissance
Lons-le-Saunier, Drapeau de la France France
Décès (à 49 ans)
Pau
Nationalité française
Médias
Média Presse écrite
Fonction principale Secrétaire de rédaction
Presse écrite Gazette des tribunaux,
Almanach pour rire,
Le Figaro

Gustave Bourdin est un journaliste du XIXe siècle. Il a travaillé à la Gazette des tribunaux et au Figaro. Il est le gendre d'Hippolyte de Villemessant[1], le fondateur du Figaro.

Biographie

De ses débuts à la Gazette des tribunaux, Gustave Bourdin gardera un attrait pour le monde judiciaire. En 1855, il propose à Hippolyte de Villemessant une série d'articles sur les avocats qui paraîtront dans la rubrique intitulée Figaro au palais[2] : on y retrouve notamment les portraits de Gustave Gaspard Chaix d'Est-Ange, futur avocat de Charles Baudelaire, et d'Ernest Pinard, le substitut du procureur qui requerra contre le poète. La même année, Gustave Bourdin épouse Léonide de Villemessant, la fille ainée du patron du Figaro.

Les Fleurs du mal, « un hôpital ouvert à toutes les démences de l’esprit »

Dans l'édition du du Figaro, peu de temps après la parution (le ) des Fleurs du mal de Charles Baudelaire, Gustave Bourdin publie une critique dans laquelle il juge que « ce livre est un hôpital ouvert à toutes les démences de l’esprit, à toutes les putridités du cœur ; encore si c’était pour les guérir, mais elles sont incurables. »[3] Cet article est à l'origine des ennuis judiciaires de Baudelaire, de la censure et condamnation des Fleurs du mal.

Émile Zola

En 1866, il présente Émile Zola à Hippolyte de Villemessant qui l'engage aussitôt.

Publication

  • Gustave Bourdin, Voyage autour de Pomaré : reine de Mabille, princesse du Ranelagh, grande-duchesse de la Chaumière, par la grâce de la polka, du cancan et autres cachuchas, Paris, Gustave Havard, , 64 p. (lire en ligne)

Notes et références

  1. Claire Blandin, Le Figaro : Deux siècles d'histoire, Armand Colin, , 312 p. (ISBN 978-2-200-35603-3, lire en ligne).
  2. Corinne Saminadayar-Perrin, Les discours du journal : rhétorique et médias au XIXe siècle (1836-1885), Saint-Étienne, Publications de Université de Saint-Etienne, , 269 p. (ISBN 978-2-86272-439-3, lire en ligne), p. 44.
  3. André Guyaux, Baudelaire : un demi-siècle de lecture des Fleurs du mal, 1855-1905, Paris, PUPS, coll. « mémoire de la critique », , 1173 p. (ISBN 978-2-84050-496-2, lire en ligne), p. 160.

Liens externes


<footer>source wp:Gustave Bourdin</footer>