LifeDesign Learning Zone

Rue Polonceau

De wikiducamp
Révision datée du 14 janvier 2020 à 10:46 par Xtof (discussion | contributions) (Page créée avec « {{wp}} »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


18e arrt
Rue Polonceau
Image illustrative de l’article Rue Polonceau
La rue Polonceau vue depuis la rue des Poissonniers.
Situation
Arrondissement 18e
Quartier Goutte-d'Or
Début Rue de la Goutte-d'Or et 1, rue Pierre-L'Ermite
Fin 8, rue des Poissonniers
Morphologie
Longueur 350 m
Largeur 24 m
Historique
Dénomination
Ancien nom Chemin des Cinq-Moulins
Rue des Cinq-Moulins
Chemin des Couronnes
Rue des Couronnes
Rue des Meuniers
Géocodification
Ville de Paris 7538
DGI 7580
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Polonceau

La rue Polonceau est une voie située dans le quartier de la Goutte-d'Or du 18e arrondissement de Paris.

Situation et accès

Origine du nom

Elle porte le nom d’Antoine Rémy Polonceau (1778-1847) et de son fils, Jean Barthélemy Camille (1813-1859), ingénieurs, en raison du voisinage des ateliers du chemin de fer.

Historique

Elle avait pour rôle, à son origine, de desservir les cinq moulins qui se trouvaient sur la butte des Couronnes. Précédemment appelée « rue des Meuniers », « rue des Couronnes », « chemin des Couronnes », plus anciennement « chemin » et « rue des Cinq-Moulins », du nom de la butte éponyme située plus ou moins à l'emplacement du square Léon[1].

Elle faisait autrefois partie de la commune de La Chapelle. Après le rattachement de La Chapelle à Paris par la loi du 16 juin 1859, la rue est officiellement rattachée à la voirie parisienne par un décret du 23 mai 1863, faisant suite à une délibération du Conseil municipal de Paris du 6 février de la même année[2] et prend sa dénomination actuelle le [3].

Dans le cadre d'une opération de rénovation urbaine, les immeubles compris entre les nos 2 à 10, rue de la Goutte-d'Or et les nos 1 à 7, rue Polonceau sont détruits dans les années 1930. Les immeubles compris entre les nos 12 au 22, adossés au passage Léon, sont également rasés[4]. L'actuelle place Cheikha-Remitti est alors créée.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

Références

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997 , etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117, présentation en ligne), p. 284.
  2. Adolphe Alphand (dir.), Adrien Deville et Émile Hochereau, Ville de Paris : recueil des lettres patentes, ordonnances royales, décrets et arrêtés préfectoraux concernant les voies publiques, Paris, Imprimerie nouvelle (association ouvrière), (lire en ligne), « Classement de rues dans la zone annexée à Paris », p. 335.
  3. Décret du 24 août 1864 [lire en ligne].
  4. Antoine Prost, « La rue de la Goutte-d’Or et la rue Polonceau entre les deux guerres », Le Mouvement social, no 182,‎ , p. 9-27 (DOI 10.2307/3779182).


<footer>source wp:Rue Polonceau</footer>