LifeDesign Learning Zone

Cédric Villani

De wikiducamp
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cafe-citoyen-spiderman.jpg

tagmoji 🕷 aka spiderman 

https://www.cedricvillani.paris/ateliers/

Team municipale

  • Sécurité :
  • "Numérique" : Paula


Candidature par tirage au sort : https://candidater.cedricvillani.paris



Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Villani.
Cédric Villani
Photo pro Cédric Villani.jpg
Cédric Villani en 2019.
Fonctions
Député
Cinquième circonscription de l'Essonne
depuis le
Directeur
Institut Henri-Poincaré
-
Patrice Le Calvez (d)
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Cédric Patrice Thierry Villani
Surnom
MarsuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Père
Patrice Villani (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Jacqueline Villani (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Analyse, théorie des équations différentielles (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parti politique
Membre de
Directeur de thèse
Site web
Distinctions
Œuvres principales

Cédric Villani, né le à Brive-la-Gaillarde (Corrèze), est un mathématicien et homme politique français.

Directeur de l'institut Henri-Poincaré de 2009 à 2017 et professeur des universités, il est lauréat de la médaille Fields en 2010. Spécialiste de l'analyse mathématique, il travaille sur des problèmes issus de la physique statistique (équation de Boltzmann, amortissement Landau), de l'optimisation (problème du transport optimal de Monge) et de la géométrie riemannienne (théorie synthétique de la courbure de Ricci).

Il est élu député dans la cinquième circonscription de l'Essonne lors des élections législatives de 2017, sous l'étiquette de La République en marche (LREM). En 2020, il est candidat pour les élections municipales à Paris, alors que la commission d'investiture de son parti a désigné Benjamin Griveaux. En conséquence, il est exclu de LREM.

Situation personnelle

Famille et jeunesse

Cédric Patrice Thierry Villani naît le à Brive-la-Gaillarde[1],[2]. Ses parents, Patrice Villani et Jacqueline Lavarelo, enseignent la littérature. Un de ses frères, Vivien, est un compositeur spécialisé dans la musique de film[3].

Il est issu d'une famille d'universitaires et d'artistes, parmi lesquels le peintre Mario Villani (son grand-père paternel) et ses descendants : Arnaud Villani (agrégé de philosophie[4]), Béatrice Bonhomme (écrivaine et poète), Philippe Villani (professeur de mathématiques et jazzman[5],[6]).

Sa famille paternelle est pied-noir[7]. Dans un entretien accordé à Corse-Matin en 2018, Cédric Villani revendique ses origines corso-grecques, sa famille appartenant à une branche généalogique des Stephanopoli de Cargèse (une famille corse descendante de Dimo, prince de Comnène) et un de ses ancêtres ayant été maire d'Ajaccio[8].

Cédric Villani se présente en 2011 comme « surdoué dès son plus jeune âge », comme « pendant longtemps un garçon timide et réservé avant de devenir ce personnage curieux et philanthrope » et comme une personne « qui n'a jamais eu rien d'autre que des 20/20 en maths »[9]. En 2016, il situe son goût pour les mathématiques « dès le collège »[10],[11]. Il obtient son bac C[12] avec 18 de moyenne générale[9].

Après avoir effectué sa scolarité à Brive-la-Gaillarde puis à Toulon au lycée Dumont-d'Urville, il intègre une classe préparatoire au lycée Louis-le-Grand et se classe 4e (le premier cette année-là étant Vincent Lafforgue) au concours d'entrée à l'École normale supérieure (S 1992)[13]. En 1994, il est élu président de l'association des élèves[14].

Vie privée

Il a deux enfants avec son épouse, Claire, une biologiste de formation rencontrée à l'École normale supérieure[15],[16].

Questionné sur sa religion, il se définit comme agnostique[17].

Régulièrement questionné sur la possibilité d'avoir une forme d'autisme, Cédric Villani affirme en novembre 2019 ne pas savoir et ne pas ressentir le besoin de se faire diagnostiquer[18],[19]. Selon Arrêt sur images, cette déclaration ferait partie de son plan de communication politique, alors qu'il est en campagne pour les élections municipales à Paris[20].

Carrière professionnelle

Parcours

En 1994, Cédric Villani est reçu à l'agrégation de mathématiques[21] et obtient le DEA « Analyse numérique » de l'UPMC[22]. Il est ensuite agrégé-préparateur (« caïman ») à l'ENS de 1996 à 2000[23]. Il soutient sa thèse, Contribution à l'étude mathématique des équations de Boltzmann et de Landau en théorie cinétique des gaz et des plasmas (1998)[24] sous la direction de Pierre-Louis Lions (médaille Fields 1994) à l'université Paris-Dauphine[23], dans laquelle il étudie en particulier les effets des collisions rasantes dans les gaz et l'augmentation de l'entropie selon la théorie de Boltzmann. En 2000, il obtient son habilitation à diriger des recherches (HDR)[21] et il devient professeur des universités à l'École normale supérieure de Lyon[21], dans la section 26 (mathématiques appliquées), poste qu'il occupe jusqu'en 2010.

Ses travaux mathématiques portent en particulier sur l'étude des équations aux dérivées partielles (EDP) en physique statistique, plus spécifiquement sur l'équation de Boltzmann. Il travaille aussi sur l'amortissement Landau non-linéaire et le transport optimal et ses applications en géométrie différentielle.

En 1999, il est professeur invité à Georgia Tech, en 2004 au Miller Institute (Berkeley, en Californie), en 2009 à l'Institute for Advanced Study (Princeton, New Jersey) et invité tout au long de l'automne 2013 au semestre de recherche sur le transport optimal qui se tient au Mathematical Sciences Research Institute (MSRI) à Berkeley.

De 2007 à 2010, Cédric Villani est membre de l'Institut universitaire de France. En 2009[25], il devient directeur de l'Institut Henri-Poincaré avec Jorge Kurchan comme directeur adjoint[26], bientôt remplacé par Jean-Philippe Uzan. Cédric Villani démissionne de ce poste de directeur le , après avoir été élu député.

En 2010, il remporte la médaille Fields, notamment pour ses travaux sur l'équation de Boltzmann et l'amortissement Landau[27]. Depuis , il est professeur des universités à l'université Claude-Bernard-Lyon-I[28]. Il est ensuite promu à la classe exceptionnelle des professeurs des universités[29].

Travaux

Cédric Villani a travaillé sur la théorie des équations aux dérivées partielles de la physique statistique, en particulier sur l'équation de Boltzmann. Avec Giuseppe Toscani, il a démontré une conjecture formulée par Carlo Cercignani sur la production d'entropie dans l'équation de Boltzmann. Avec Laurent Desvillettes, il a été le premier à établir des estimations de convergence vers l'équilibre pour l'équation de Boltzmann dans un contexte non perturbatif, sous l'hypothèse de régularité uniforme. Avec Clément Mouhot, il a établi que l'amortissement Landau s'applique dans un contexte perturbatif non linéaire[30].

Cédric Villani travaille également sur la théorie du transport optimal ; il a écrit les deux traités[31],[32] de référence sur le sujet. Ses travaux avec Felix Otto puis John Lott (en) incluent en particulier des applications à la géométrie différentielle, liant la courbure de Ricci, le transport optimal et l'entropie. La théorie de Lott-Sturm-Villani utilise le comportement de l'entropie vis-à-vis du transport optimal pour fournir une définition « synthétique » des bornes inférieures sur la courbure de Ricci ; Anton Petrunin a montré que cette théorie est compatible avec la théorie classique de Cartan-Alexandrov-Toponogov des bornes inférieures sur la courbure sectionnelle.

Vulgarisation

Cédric Villani en 2012. Il est reconnaissable à son excentricité et son apparence romantique adoptée en 1993 (cheveux mi-longs « à la romantique », lavallière et broche-araignée)[33].

En 2010, après avoir reçu la médaille Fields, Cédric Villani interrompt ses travaux pour se consacrer à la vulgarisation mathématique[14]. Il anime de nombreuses conférences auprès d'élèves et du grand public, en France et à l'étranger ; il participe aussi régulièrement à des émissions et chroniques ainsi qu'à des festivals scientifiques[34],[35],[36].

Par ailleurs, il écrit ou participe à la publication de plusieurs ouvrages en lien avec les mathématiques. En 2012, il publie Théorème vivant, qui raconte ses années de recherche de 2008 à 2010. En 2013, il présente la réédition de la collection Le monde est mathématique (éd. RBA, Paris)[37],[38]. En 2015, il publie, en collaboration avec Edmond Baudoin, Les Rêveurs lunaires : Quatre génies qui ont changé l'Histoire, un roman graphique présentant les histoires de quatre scientifiques pendant la Seconde Guerre mondiale : Werner Heisenberg, Leó Szilárd, Hugh Dowding et Alan Turing[39]. La même année, paraît un ouvrage écrit en collaboration avec le compositeur et pianiste Karol Beffa : Les Coulisses de la création[40].

Au cinéma, il participe au documentaire Comment j'ai détesté les maths, d'Olivier Peyon, sorti en France en , expliquant l'impact des mathématiques dans la société actuelle (éducation, finances et recherches, etc.)[41],[42]. En 2014, après quelques séances-tests, il lance, avec Jean-Philippe Uzan et Quentin Lazzarotto, le ciné-club Univers convergents : sciences, fictions, société. Il anime, avec des scientifiques de pointe, des débats de décryptage à la suite de projections de films de long-métrage. Les films choisis questionnent les rapports science/société, la représentation de la science et de la recherche au cinéma, le rapport entre sciences et arts, etc. Les séances ont lieu au cinéma Le Grand Action, dans le 5e arrondissement de Paris[43].

Parcours politique

Débuts

Il soutient Anne Hidalgo (PS) pour les élections municipales de et préside son comité de soutien[44]. Il précise toutefois qu'il ne se place « ni à gauche, ni à droite, ni au centre »[45].

Député de la XVe législature

Pour l'élection présidentielle française de 2017, il soutient Emmanuel Macron[46].

Lors des élections législatives de 2017, il est candidat de La République en marche (LREM) dans la cinquième circonscription de l'Essonne[47],[48], département où il vit depuis 2009[49]. Suivant les conseils de son entourage, il décline d'abord deux fois la sollicitation d'En marche mais il ne publie pas de démenti lorsqu'un article de presse annonce son investiture et se ravise quelques jours avant le premier tour de l'élection présidentielle[50]. Il obtient un score de 47,46 % au premier tour[51]. Au deuxième tour, il est élu largement face à Laure Darcos, candidate des Républicains, avec 69,36 % des voix exprimées. Il est le député LREM élu avec la plus forte proportion d'électeurs inscrits sur les listes électorales (31,3 %)[52].

Le , il est élu président de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST)[53],[54]. Le , il en devient premier vice-président à la suite de l'élection de Gérard Longuet à la présidence.

Conjointement avec Charles Torossian, il rend en un rapport sur l'enseignement des mathématiques dans l'enseignement primaire et secondaire, où il propose 21 mesures pour améliorer une situation qu'il juge « calamiteuse »[55],[56],[57]. Le rapport cible entre autres les professeurs des écoles, dont un tiers « déclare ne pas aimer enseigner les mathématiques », et propose de multiplier par cinq leurs heures d'étude des mathématiques pendant leur formation[55],[58]. Le , réagissant au rapport de Cédric Villani, le philosophe et ancien ministre de l'Éducation Luc Ferry déclare que le raisonnement mathématique n’est pas utilisé dans la vie quotidienne ; le lendemain, Cédric Villani répond : « le raisonnement déductif sert plutôt peu ou alors de manière intangible, inconsciente » dans la vie de tous les jours. Pour autant, selon lui, l'expérimentation qui prévaut dans les maths constitue en soi une approche de l'apprentissage : « Ce n'est pas le résultat mathématique qui sert dans la vie de tous les jours, c'est la démarche »[59].

En , il est chargé par le Premier ministre Édouard Philippe d'une mission parlementaire sur l'intelligence artificielle d'une durée de six mois. Le , il participe à la conférence « AI for Humanity », lors de laquelle il présente son rapport sur l'intelligence artificielle dévoilé la veille : Donner un sens à l’intelligence artificielle[N 1],[60],[57]. Il y préconise de centrer les efforts en intelligence artificielle sur les domaines suivants : le transport, la santé, la sécurité, l’environnement et la défense[61]. En matière de santé par exemple, il propose d'interconnecter les fichiers déjà existants[62].

Élections municipales de 2020 à Paris

Il est l'un des trois candidats en lice pour la tête de liste de LREM aux élections municipales de 2020 à Paris, après les retraits de Mounir Mahjoubi et d'Anne Lebreton en sa faveur et de ceux de Julien Bargeton et d'Antonio Duarte en faveur de Benjamin Griveaux. Alors que la tenue d'une primaire, soutenue par les concurrents de ce dernier, est exclue par la direction du parti, la commission nationale d'investiture (CNI) choisit Benjamin Griveaux[63],[64],[65].

Sa candidature connaissait pourtant une forte dynamique dans les sondages et auprès des militants LREM[66],[67]. Alors que son entourage met en cause un verrouillage en amont de la procédure de désignation, Cédric Villani laisse entendre qu'il pourrait se présenter aux élections municipales en dissident[68]. Un cadre macroniste estime que Villani « s’est trompé de cible » en faisant davantage campagne en direction des électeurs et militants plutôt qu'auprès des élus[69]. Alain Richard, coprésident de la CNI, appelle Cédric Villani « à se reprendre » et à soutenir Benjamin Griveaux, le menaçant de l'exclure du parti s'il ne le rallie pas[70]. Indiquant ne pas vouloir s’exprimer « sous la menace », Cédric Villani annonce qu’il se positionnera en [71]. Il crée un micro-parti, l'Association des amis de Cédric Villani, en [72]. Dans une tribune, 131 personnalités — dont Philippe Aghion et Elie Cohen, économistes proches d'Emmanuel Macron — appellent au maintien de sa candidature[73],[74].

Il officialise sa candidature le [75]. L'Opinion indique qu'il « a discrètement agrégé autour de lui, depuis l’automne 2018, une équipe mêlant jeunes talents et professionnels expérimentés, technos et politiques, marcheurs et non-marcheurs »[76]. Son directeur de campagne, Baptiste Fournier, ancien membre du Parti socialiste, est son suppléant à l'Assemblée nationale et conseiller municipal à Verrières-le-Buisson[76]. En décembre 2019, il se dit prêt à accepter la « coalition » que lui propose David Belliard, tête de liste EÉLV, sans s'allier dès le premier tour ; tous deux proposent cependant des alliés différents : David Belliard, « de Cédric Villani à Danielle Simonnet » (La France insoumise), incluant le PCF et le PS ; Cédric Villani, « de l’écologie sociale à la droite progressiste », excluant la majorité d'Anne Hidalgo, tout en posant comme condition que David Belliard « clarifie sa position » envers le gouvernement[77]. Tandis que Julien Bayou, secrétaire national d’EÉLV, évoque « une maladresse », Benjamin Griveaux accuse Cédric Villani « de tourner le dos » à LREM[77],[78].

Alors que Cédric Villani n'est dans un premier temps pas exclu de LREM[79] et que les deux candidats sont au coude-à-coude dans les sondages, Hugues Renson estime qu'« il n’y a pas de candidat naturel » pour le parti[80]. François Bayrou, président du Mouvement démocrate (MoDem), deuxième formation de la majorité présidentielle, refuse d'apporter son soutien à Benjamin Griveaux ou à Cédric Villani et appelle à un « plan B »[81]. En , Emmanuel Macron confie qu'il ne « croit plus » à la candidature de Benjamin Grivaux, et « pas encore » à celle de Cédric Villani[82]. Il est finalement exclu de LREM en [83].

Prises de position

Cédric Villani à l’École polytechnique en 2017.

Alors qu'il refuse de se positionner sur l’échiquier politique[45], il est classé au centre gauche par Le Monde en 2019[65].

En 2016, il signe une tribune, avec sept prix Nobel, visant à s'opposer à une coupe de 256 millions dans le budget national de la recherche[84].

Toujours en 2016, à l'occasion du référendum britannique sur le « Brexit », il signe avec 149 autres personnalités européennes une lettre demandant au Royaume-Uni de rester dans l'Union européenne[85].

Il milite pour la reconnaissance de la responsabilité de l'armée française dans la disparition de Maurice Audin, mort sous la torture en 1957 à Alger alors qu'il participait à la bataille d'Alger aux côtés du FLN[86].

En campagne pour les élections municipales de 2020 à Paris, Cédric Villani appelle à la tenue d'un référendum sur la réforme des retraites — ce qui suscite la réprobation de Stanislas Guérini, délégué général de LREM[87]. Il rappelle également que l'introduction d'un « âge pivot » ne figurait pas dans le programme présidentiel d'Emmanuel Macron, et appelle à « entendre » la CFDT — opposée à cette mesure — sur ce sujet ainsi que « sur les questions de pénibilité, et sur un certain nombre de questions »[88].

Participation à des institutions

Ouvrages

Distinctions

Décorations

Prix

Honneurs

Cédric Villani est titulaire de plusieurs doctorats honoris causa :

Il est également professeur honoris causa de l'École des hautes études commerciales de Paris (HEC Paris) en 2014[112].

En 2020, une nouvelle espèce d'araignée aranéomorphe de la famille des Araneidae, Araniella villanii, est nommée en son honneur[113],[114].

Notes et références

Notes

  1. Cédric Villani, Donner un sens à l'intelligence artificielle : Pour une stratégie nationale et européenne, , 235 p. (ISBN 978-2-11-145708-9, lire en ligne [PDF]).

Références

  1. « Villani Cédric », sur universalis.fr (consulté le 16 septembre 2019).
  2. (en) « Cédric Villani », sur britannica.com (consulté le 16 septembre 2019).
  3. « Une famille pas comme les autres », La Garde, no 255,‎ , p. 12.
  4. « Arnaud Villani, le philosophe du village revient sur son parcours et présente ses projets », sur midilibre.fr, .
  5. Video Vimeo : Rencontre avec Philippe Villani qui évoque son enseignement des mathématiques et le jazz.
  6. Université Nice Sophie Antipolis à propos de Cédric Villani : « oncle Philippe » professeur de mathématiques, donne des représentations de Jazz.
  7. « Cédric Villani:" Grâce à Macron, la colonisation s'est invitée dans la campagne" », sur https://blogs.mediapart.fr, Quotidien, (consulté le 2 septembre 2019).
  8. Lisa Alessandri, « Cédric Villani : la tête au carré », Corse-Matin,‎ (lire en ligne, consulté le 21 août 2019).
  9. a et b « Bac philo : les conseils du "Nobel" de maths », L'Est Républicain,‎ (lire en ligne, consulté le 17 avril 2019)
  10. « Randonnée avec un mathématicien », sur L'Humanité, (consulté le 17 avril 2019).
  11. « Conversation avec Cédric Villani : « Plus personne ne me demande à quoi servent les mathématiques » », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 17 avril 2019)
  12. le figaro, « Le bac de Cédric Villani : «Un événement plein d’incertitudes» », sur Le Figaro Etudiant (consulté le 5 septembre 2019).
  13. Arrêté du 23 septembre 1992 fixant la liste de classement au concours 1992 pour l'entrée à l'École normale supérieure section des sciences (premier concours) (lire en ligne).
  14. a et b Karol Beffa et Cédric Villani, Les Coulisses de la création, Paris, Flammarion, , 250 p. (ISBN 978-2-08-136070-9, OCLC 941915225, présentation en ligne).
  15. « Cédric Villani. Mathématicien et député français », sur evene.fr (consulté le 29 octobre 2019).
  16. Sylvestre Huet, « Maths à mort », sur le site du quotidien Libération (consulté le 29 octobre 2019).
  17. Anna Cabana, « Cédric Villani : l'homme-araignée de la Macronie veut garder son secret », sur lejdd.fr, (consulté le 24 octobre 2019).
  18. BFMTV, « « Etes-vous autiste? »: Cédric Villani a trouvé la question de Quotidien « moins brutale que les rumeurs » qui le visent », sur BFMTV (consulté le 30 novembre 2019).
  19. A. T., « Dans Quotidien, Cédric Villani questionné sur son supposé autisme », sur leparisien.fr, (consulté le 30 novembre 2019).
  20. Loris Guémart, « Villani : la "question-piège" était dans le plan com’ », sur www.arretsurimages.net, Arrêt sur images (consulté le 30 novembre 2019).
  21. a b c et d « Cédric Villani : curriculum vitae » [PDF], sur cedricvillani.org, .
  22. Université Pierre et Marie Curie - UPMC, « Cédric Villani, médaille Fields 2010 », UPMC,‎ (lire en ligne, consulté le 17 décembre 2017).
  23. a et b « Biography : Cédric Villani », sur cedricvillani.org (consulté le 17 décembre 2017).
  24. (fr + en) Cédric Villani, Contribution à l'étude mathématique des équations de Boltzmann et de Landau en théorie cinétique des gaz et des plasmas, Paris : Université Paris-Dauphine, , 456 p. p. (SUDOC http://www.sudoc.fr/198919824, lire en ligne)
  25. « Dans le métier de mathématicien subsiste une grande part d'aventure », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 16 juin 2013).
  26. « Cédric Villani - Directeur de l'Institut Henri Poincaré - Les Clés de Demain », sur lesclesdedemain.lemonde.fr (consulté le 17 avril 2019).
  27. (en) « Fields Medal - Cedric Villani », sur International Congress of Mathematicians 2010, (consulté le 18 décembre 2019)
  28. « Cédric Villani modifie sa situation après un article sur sa rémunération à Lyon 1 », sur Rue89Lyon, (consulté le 17 avril 2019)
  29. Bilan 2011 de la section 26 du Conseil national des universités.
  30. Clément Mouhot et Cédric Villani, « On landau damping », Acta Mathematica, Springer, vol. 207, no 1,‎ , p. 29-201.
  31. Optimal Transport, site de Springer.
  32. Optimal Transport: old and new, site de l'AMS.
  33. Isabelle Girard, « Us et coutumes de l’homme moderne », sur Madame Figaro, .
  34. « Cédric Villani : «Démystifions les mathématiques» », sur ladepeche.fr (consulté le 7 juin 2019).
  35. « Cédric Villani. « Les sciences sont avant tout humaines » », sur Le Telegramme, (consulté le 7 juin 2019).
  36. « Vidéo. Cédric Villani : "les mathématiciens font partie de notre culture" », sur Franceinfo, (consulté le 7 juin 2019).
  37. « Le monde est mathématique », sur Images des mathématiques.
  38. « Le monde est mathématique », sur Le Monde.
  39. Laurence Houot, « Les rêveurs lunaires" : quatre génies racontés en BD par Villani et Baudoin », sur culturebox.francetvinfo.fr, (consulté le 1er mai 2015).
  40. Cédric Villani et Karol Beffa, Les Coulisses de la création, Paris, Flammarion, 2015 (ISBN 2081362465).
  41. AFP, « «Comment j'ai détesté les maths»: un film pas que pour les nuls », sur La Croix, lacroix.journal, (consulté le 9 novembre 2019).
  42. Marine Le Breton et Olivier Peyon, « "Comment j'ai détesté les maths": interview du réalisateur Olivier Peyon », Le HuffPost, (consulté le 9 novembre 2019).
  43. Lydia Ben Ytzhak et Xavier Caruso, « Images des mathématiques », sur Images des mathématiques, CNRS, (consulté le 9 novembre 2019).
  44. Philippe Martinat, « Municipales à Paris : Hidalgo « est très en avance sur la concurrence » », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  45. a et b « Cédric Villani, le boss des maths », La voix est libre.
  46. « Cédric Villani était l'invité de RTL », RTL.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mars 2017).
  47. « Communiqué de presse - Liste des investis aux élections législatives | En Marche ! », sur En Marche ! (consulté le 11 mai 2017).
  48. Cyrille Vanlerberghe, « Cédric Villani, la star des maths investie par La République en marche » sur Le Figaro, 11 mai 2017.
  49. Charles Jaigu et Élodie Grégoire, « Dans l'Essonne, Laure Darcos contre Cédric Villani », Le Figaro Magazine, semaine du 2 juin 2017, pages 46-49.
  50. Alain Auffray, « Quand Cédric Villani refusait les avances de la macronie », sur liberation.fr, (consulté le 26 septembre 2019).
  51. Ministère de l'Intérieur, « Elections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 12 juin 2017).
  52. Luc Rouban, « De la présidentielle aux législatives, les mirages du renouvellement », dans Pascal Perrineau (dir.), Le Vote disruptif, Presses de Sciences Po, (ISBN 9782724621655, lire en ligne), p. 289.
  53. « Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Assemblée nationale », sur assemblee-nationale.fr (consulté le 15 juillet 2017).
  54. « Cédric Villani devient président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques », Sciences et Avenir,‎ (lire en ligne, consulté le 15 juillet 2017).
  55. a et b « Enseignement des maths : ce que contient le rapport Villani pour "remédier à une situation calamiteuse" », sur francetvinfo.fr, .
  56. Le rapport en ligne.
  57. a et b Propos recueillis par C.CH., « Cédric Villani : député, « une fonction méconnue mais passionnante » : Nous avons interrogé le mathématicien Cédric Villani, député LREM de la 5e circonscription de l’Essonne (Saclay-Orsay), pour faire le bilan de sa première année de mandat », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne, consulté le 21 juin 2018).
  58. « Mathématiques : les enseignants du primaire trop peu formés », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 17 avril 2019).
  59. Geoffroy Clavel, « Cédric Villani répond à Luc Ferry pour qui « les maths ne servent à rien » », Huffington Post, 16 février 2018, lire en ligne.
  60. Erwan Cario, « Intelligence artificielle : une « dream team » se penche sur le rapport de Cédric Villani », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 1er avril 2018).
  61. « Plan intelligence artificielle : « Il faut aller au-delà des effets d’annonce » », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 17 avril 2019).
  62. « Cédric Villani : « Il faut plus de recherche dans l’intelligence artificielle » », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 17 avril 2019).
  63. « Paris : Cédric Villani confirme sa candidature et fait déjà jeu égal avec Benjamin Griveaux », lejdd.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 21 octobre 2018).
  64. « Cédric Villani, site officiel du candidat », (consulté le 23 juin 2019).
  65. a et b Denis Cosnard, « Benjamin Griveaux choisi par LRM pour mener les municipales à Paris », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 10 juillet 2019).
  66. Mélanie Volland, « Municipales à Paris : Cédric Villani, fini de rire », sur Le Point (consulté le 10 juillet 2019).
  67. BFMTV, « Municipales à Paris: Villani porté par un sondage, à la veille de la désignation du candidat LaREM », sur BFMTV (consulté le 10 juillet 2019).
  68. « Cédric Villani n’exclut pas de maintenir sa candidature à la mairie de Paris sans investiture », sur L'Obs, (consulté le 10 juillet 2019).
  69. Alain Auffray, « LREM à Paris : Griveaux sans rival », sur liberation.fr, (consulté le 10 février 2020)
  70. « Municipales à Paris: Villani appelé à soutenir Griveaux sous peine d'être exclu de LaREM », sur bfmtv.com, (consulté le 10 juillet 2019).
  71. « Cédric Villani refuse de soutenir Benjamin Griveaux “sous la menace” », sur Le HuffPost, (consulté le 17 juillet 2019).
  72. Joël Cossardeaux et Grégoire Poussielgue, « Municipales à Paris : Villani change la donne en se portant candidat », sur lesechos.fr, (consulté le 29 août 2019).
  73. « Nous appelons Cédric Villani à maintenir sa candidature », sur leparisien.fr, (consulté le 1er septembre 2019).
  74. « Cédric Villani, le caillou dans la chaussure d'Emmanuel Macron », sur france24.com, (consulté le 1er septembre 2019).
  75. R. Bx., « Municipales : Cédric Villani officialise sa candidature à la mairie de Paris », sur Le Parisien, (consulté le 4 septembre 2019).
  76. a et b Nathalie Segaunes, « Paris: à peine déclaré, le candidat Villani a déjà mis son équipe en marche », sur lopinion.fr, (consulté le 10 septembre 2019).
  77. a et b Denis Cosnard, « A Paris, Villani et Belliard à la recherche de la combinaison gagnante pour les municipales », sur lemonde.fr, (consulté le 24 décembre 2019).
  78. Clarisse Martin avec AFP, « Municipales à Paris: Griveaux attaque Villani sur son projet d'alliance avec EELV », sur bfmtv.com, (consulté le 24 décembre 2019).
  79. « Municipales 2020 à Paris : LREM « regrette » la candidature de Cédric Villani, sans l’exclure du parti », sur 20minutes.fr, (consulté le 21 octobre 2019).
  80. « Municipales : «À Paris, il n’y a pas de candidat naturel» pour LREM, estime Hugues Renson », sur leparisien.fr, (consulté le 21 octobre 2019).
  81. Sacha Nelken, « Élections municipales à Paris : François Bayrou lâche La République en marche », sur lemonde.fr, (consulté le 28 octobre 2019).
  82. Nathalie Segaunes, « Municipales à Paris: la tentation du «plan B» chemine à l’Elysée », sur L'Opinion.fr, (consulté le 7 novembre 2019).
  83. Anne-Laure Dagnet, « Municipales : Cédric Villani exclu de LREM... mais toujours député LREM », sur francetvinfo.fr, (consulté le 10 février 2020).
  84. « Les Nobel français s'insurgent contre les coupes dans le budget de la recherche », sur sciencesetavenir.fr, Sciences et Avenir, (consulté le 27 septembre 2016).
  85. Sonia Delesalle-Stolper, « Les people au secours du « In » pour l'Europe », sur liberation.fr, Libération, (consulté le 3 juillet 2016).
  86. « Cédric Villani appelle l'État à reconnaître l'assassinat de Maurice Audin », sur Le Parisien, .
  87. Pierre Lepelletier, « Retraites : Villani rappelle que l'âge pivot «ne faisait pas partie» du programme de Macron », sur lefigaro.fr, (consulté le 20 décembre 2019).
  88. AFP, « Retraites : Villani réclame un référendum, Guérini n'en veut pas... En attendant, les syndicats s'organisent pour la grève du 5 décembre », sur latribune.fr, (consulté le 20 décembre 2019).
  89. « Témoigner pour faire bouger les lignes », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2019).
  90. (en) « Past Classes », sur French American Foundation, .
  91. Décret du 3 février 2014 portant nomination au Conseil stratégique de la recherche.
  92. La France candidate à l'organisation de l'Exposition universelle de 2025 – Cédric Villani », expofrance2025.com.
  93. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Rinunce e nomine », sur press.vatican.va, (consulté le 24 juin 2016).
  94. Décret du 22 avril 2011 portant promotion et nomination à titre exceptionnel.
  95. Décret du 13 novembre 2009 portant promotion et nomination.
  96. « Vous cherchez un expert », sur upmc.fr (consulté le 16 juin 2013), université Pierre-et-Marie-Curie.
  97. « Présentation : Titulaires des cours et prix Peccot ayant eu la médaille Fields », sur Collège de France (consulté le 1er juin 2015).
  98. « Page du site Jacques Herbrand », sur academie-sciences.fr, Académie des Sciences (France).
  99. (en) « Les gagnants du prix EMS », sur euro-math-soc.eu, Société mathématique européenne.
  100. « Prix Fermat », sur math.univ-toulouse.fr, Institut de mathématiques de Toulouse.
  101. (en) « Site du prix Henri Poincaré », sur iamp.org, International Association of Mathematical Physics.
  102. (en) Horng-Tzer Yau, « The Work of Cédric Villani », ICM Proceedings, Congrès international des mathématiciens,‎ (lire en ligne [PDF]).
  103. (en) « Fields Medal – Cédric Villani », sur Congrès international des mathématiciens, .
  104. « Cédric Villani », sur Académie française (consulté le 17 juillet 2019).
  105. (it) « MATHESIS Elenco Vincitori Premi Peano » [PDF] (consulté le 17 juillet 2019).
  106. Page de l'AMS pour le prix Doob 2014.
  107. (es) « Efim Zelmanov y Cédric Villani: doctores honoris causa junto con 8 Premios Nobel », sur Real Sociedad Matematica Espanola (consulté le 13 février 2020).
  108. (en) « Cédric Villani, Médaille Fields, soutient le projet de GDRE en Mathématiques en Roumanie », sur France Diplomatie (consulté le 13 février 2020).
  109. (en) « Doctorat Honoris Causa », sur Université Politehnica de Bucarest (consulté le 13 février 2020).
  110. (en) « Faculty of Science confers honorary doctorate on maths genius Cédric Villani », sur KU Leuven (consulté le 13 février 2020).
  111. (en) « University Announcement: Honorary Awards 2018 », sur Université municipale de Hong Kong (consulté le 13 février 2020).
  112. HEC, « "Tout est mathématique", conférence honoris causa de Cédric Villani » (consulté le 20 septembre 2015).
  113. « Une nouvelle espèce d'araignée nommée en l'honneur de Cédric Villani », sur Sciences et Avenir (consulté le 5 février 2020)
  114. « Une araignée fluo nommée en l’honneur de Cédric Villani », sur Animaux-Online.com (consulté le 5 février 2020)

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


<footer>source wp:Cédric Villani</footer>